Infolettre

Plus que des mots; la réalité      Plus que des mots; la réalité  

Plus que des mots; la réalité      Plus que des mots; la réalité  

JUSTICE
BONHEUR
LIBERTÉ
À NOUS D'AGIR
Feminist protest for in favour of safe abortion.
©Charles Edward Miller

A propos de FMUS:
mouvements féministes


L’humanité est devenue une meilleure version d’elle-même partout où le féminisme et les mouvements de femmes se sont implantés. Le féminisme a en effet contribué à éduquer le monde, et à le rendre plus équitable, plus démocratique, plus sain et plus prospère.

Les mouvements féministes d’aujourd’hui rejettent l’idée d’une « femme universelle », et intègrent plutôt dans leur pratique le concept d’intersectionnalité. Ils amènent ainsi des groupes de plus en plus diversifiés à se mobiliser et à se joindre à eux.

Mais encore aujourd’hui, les mouvements et gouvernements autoritaristes privent les femmes et les filles de leur liberté, et font taire leur voix. C'est donc avec courage, calme et intelligence que nous travaillons à renforcer le dialogue sur le féminisme. En éduquant hommes, femmes et personnes non binaires sur la base de données et analyses, nous sommes à même de démontrer combien le féminisme contribue à la justice, au bonheur, à la résilience et au bien-être de toutes et de tous. À partir de notre base en Amérique du Nord, notre plateforme cherche à mettre de l’avant les efforts remarquables de féministes de partout dans le monde, qui œuvrent à faire des droits et de la justice de genre une réalité au sein de leurs communautés.

Nous donnons aux individus et aux groupes accès à des outils et à des idées qui inspirent le changement et leur procurent un pouvoir de persuasion. Nous renforçons les liens entre les personnes et les groupes qui œuvrent pour qu’une vraie transformation s’opère.

Et tout cela, nous le réalisons avec confiance, détermination et espoir que plus de personnes, dans plus d’endroits, deviendront des agents de changement, dans un monde qui en a grandement besoin.

A propos de FMUS: mouvements féministes

L’humanité est devenue une meilleure version d’elle-même partout où le féminisme et les mouvements de femmes se sont implantés. Le féminisme a en effet contribué à éduquer le monde, et à le rendre plus équitable, plus démocratique, plus sain et plus prospère.

Les mouvements féministes d’aujourd’hui rejettent l’idée d’une « femme universelle », et intègrent plutôt dans leur pratique le concept d’intersectionnalité. Ils amènent ainsi des groupes de plus en plus diversifiés à se mobiliser et à se joindre à eux.

Mais encore aujourd’hui, les mouvements et gouvernements autoritaristes privent les femmes et les filles de leur liberté, et font taire leur voix. C'est donc avec courage, calme et intelligence que nous travaillons à renforcer le dialogue sur le féminisme. En éduquant hommes, femmes et personnes non binaires sur la base de données et analyses, nous sommes à même de démontrer combien le féminisme contribue à la justice, au bonheur, à la résilience et au bien-être de toutes et de tous. À partir de notre base en Amérique du Nord, notre plateforme cherche à mettre de l’avant les efforts remarquables de féministes de partout dans le monde, qui œuvrent à faire des droits et de la justice de genre une réalité au sein de leurs communautés.

Nous donnons aux individus et aux groupes accès à des outils et à des idées qui inspirent le changement et leur procurent un pouvoir de persuasion. Nous renforçons les liens entre les personnes et les groupes qui œuvrent pour qu’une vraie transformation s’opère.

Et tout cela, nous le réalisons avec confiance, détermination et espoir que plus de personnes, dans plus d’endroits, deviendront des agents de changement, dans un monde qui en a grandement besoin.

Fraçoise Girard

LA FONDATRICE,
FRANÇOISE
GIRARD

Françoise Girard est la fondatrice et directrice générale de Feminism Makes Us Smarter (« Féministes et futé.e.s »). Elle est autrice, militante et spécialiste de la santé et la sexualité de la femme, des droits de la personne, du VIH et du SIDA, et des mouvements féministes. Son travail et ses écrits portent sur l’autonomie corporelle et la santé et les droits sexuels et reproductifs – des conditions essentielles à tous les autres aspects de la vie des femmes et des filles.

Depuis plus de 20 ans, elle milite pour les droits des femmes et la justice de genre, en étroite collaboration avec des activistes féministes d’Amérique latine, d’Asie, d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe de l’Est. Elle a également travaillé à assurer que les accords internationaux sur les droits de la personne protègent et favorisent les droits des femmes, notamment lors de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) et du Sommet mondial 2005 (Objectifs du Millénaire pour le développement). Elle a pris part
au processus de négociation des Objectifs de développement durable 2030. De plus, elle a été présidente de l’organisme International Women’s Health Coalition (IWHC) pendant huit ans.

L’intérêt et l’engagement de Françoise envers la justice, la liberté et les droits de la personne ont pris racine pendant ses études en Russie, à l’époque de l’Union soviétique, et la période où elle a été stagiaire à la Cour Suprême du Canada. Elle a également occupé les postes de directrice régionale pour l’Europe centrale et de l’Est, ainsi que pour Haïti à l’Open Society Institute; a été agente principale du programme de politique internationale à l’IWHC; consultante pour l’International Planned Parenthood Federation (IPPFWHR) et Development Alternatives with Women for a New Era (DAWN), un réseau de militantes des droits des femmes de l’hémisphère sud; et directrice du programme de santé publique de l’Open Society Foundations. Elle adore l’opéra et la musique baroque, la radio, les desserts flambés, la littérature russe et son merveilleux conjoint David et leur petit chien, Arthur.

Fraçoise Girard

LA FONDATRICE
FRANÇOISE
GIRARD

Françoise Girard est la fondatrice et directrice générale de Feminism Makes Us Smarter (« Féministes et futé.e.s »). Elle est autrice, militante et spécialiste de la santé et la sexualité de la femme, des droits de la personne, du VIH et du SIDA, et des mouvements féministes. Son travail et ses écrits portent sur l’autonomie corporelle et la santé et les droits sexuels et reproductifs – des conditions essentielles à tous les autres aspects de la vie des femmes et des filles.

Depuis plus de 20 ans, elle milite pour les droits des femmes et la justice de genre, en étroite collaboration avec des activistes féministes d’Amérique latine, d’Asie, d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe de l’Est. Elle a également travaillé à assurer que les accords internationaux sur les droits de la personne protègent et favorisent les droits des femmes, notamment lors de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) et du Sommet mondial 2005 (Objectifs du Millénaire pour le développement). Elle a pris part au processus de négociation des Objectifs de développement durable 2030. De plus, elle a été présidente de l’organisme International Women’s Health Coalition (IWHC) pendant huit ans.

L’intérêt et l’engagement de Françoise envers la justice, la liberté et les droits de la personne ont pris racine pendant ses études en Russie, à l’époque de l’Union soviétique, et la période où elle a été stagiaire à la Cour Suprême du Canada. Elle a également occupé les postes de directrice régionale pour l’Europe centrale et de l’Est, ainsi que pour Haïti à l’Open Society Institute; a été agente principale du programme de politique internationale à l’IWHC; consultante pour l’International Planned Parenthood Federation (IPPFWHR) et Development Alternatives with Women for a New Era (DAWN), un réseau de militantes des droits des femmes de l’hémisphère sud; et directrice du programme de santé publique de l’Open Society Foundations. Elle adore l’opéra et la musique baroque, la radio, les desserts flambés, la littérature russe et son merveilleux conjoint David et leur petit chien, Arthur.